h1

Oscar Wilde et le cadavre souriant, Gyles Brandreth

décembre 24, 2013

oscar wilde et le cadavre souriantRésumé : En 1883, Sarah Bernhardt et Edmond La Grange dominent le théâtre mondial. Déterminé à faire fructifier sa renommée naissante après sa triomphale tournée américaine, le jeune Oscar Wilde se rapproche de ces deux monstres sacrés. Installé à Paris, il travaille avec La Grange à une nouvelle traduction d’Hamlet qui promet de faire des étincelles. Mais, pour l’heure, elle fait surtout des victimes… La compagnie La Grange est frappée par une série de disparitions mystérieuses, et Oscar Wilde est bien décidé à en trouver le responsable. Entre jalousies artistiques, vices cachés et secrets de famille, le poète dandy découvre l’envers peu reluisant du décor flamboyant du Paris fin de siècle.

Avis : J’ai lu trois tomes de cette série d’Oscar Wilde et je dois dire que je l’aime de plus en plus. Je pense que pour l’instant ce tome-ci est mon préféré. Pour pleins de raisons différentes. Déjà parce qu’on nous parle de la jeunesse d’Oscar Wilde, de sa rencontre avec Robert Sherard, mais aussi parce qu’on rencontre pleins de personnalité assez illustre dans cette histoire et c’est ce que je trouve génial dans ces bouquins. En effet, l’auteur mêle des faits réels à son histoire, si bien qu’il est difficile de démêler le vrai du faux et que par conséquent on a envie de tout croire, ne serait-ce pas génial si ça c’était passé comme ça après tout? D’en savoir plus ainsi sur Oscar Wilde et son côté détective, j’adore. L’autre raison qui m’a fait aimer ce livre, c’est la relation qui se noue entre Oscar et Robert, une très forte amitié qui dura jusqu’à la fin de la vie d’Oscar Wilde et que je trouve formidable, Oscar était quand même un sacré personnage.
Ce qui est aussi épatant dans ce livre c’est que tout est là, pleins d’indices nous sont donnés dès le début, mais ce n’est qu’à la toute fin que l’on comprend le sens de tout cela, et ça rend les choses encore plus génial j’ai envie de dire. Même le titre prends tout son sens. J’ai aussi beaucoup aimé comment se déroulait les événements, et le suspens qui devient de plus en plus pesant. J’ai aimé comment Oscar Wilde sait nous berner. Et je me suis même pas mal attachée aux personnages.
Ce livre montre également la luxure et le vice qui existaient à cette époque à Paris, caché bien entendu par les « bonnes mœurs » et ce genre de trucs. Ici il est clairement question de drogue, de sexe et aussi d’homosexualité (qui à cette époque était condamnée).
Franchement j’ai beaucoup aimé ma lecture, et j’éprouve pas mal d’attachement pour Oscar Wilde.

Anecdote : ça m’a fait mourir de rire mais le petit fils d’Oscar Wilde s’appelle Merlin, oui je sais rien à voir.

Le prochain : 
Oscar-Wilde-S

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :