h1

Avec le diable, James Keene et Hillel Levin

décembre 6, 2013

avec_le_diable_largeRésumé : 1990, prison de Springfield, quartier de haute sécurité. James Keene, fils d’une famille influente de Chicago, est arrêté pour trafic de drogue. Condamné à dix ans, le FBI lui propose alors un étonnant marché. Il doit obtenir les aveux d’un tueur en série, incarcéré dans l’unité psychiatrique de Springfield. Larry Hall n’a été inculpé que d’un meurtre. On le suspecte d’en avoir commis une vingtaine.
Keene doit gagner sa confiance…

Avis : Ce genre d’histoire on en voit pas mal dans les thrillers, mais ici c’est une histoire vraie. Un vrai serial killer, un vrai type qui doit l’approcher pour gagner sa confiance et le faire avouer. L’écriture du livre est très simple, c’est assez ‘journalistique’ mais intéressant. J’ai bien aimé voir l’histoire se dérouler et savoir ce que Larry Hall avait fait, et comment il essayait malgré tout de s’en sortir (et comment les gens refusent de croire qu’il est un serial killer). Bon y avait des longueurs j’avoue, des fois je ne voyais pas trop l’intérêt de ce qui était raconté (comme l’histoire de la prison de Springfield, si c’était intéressant j’en avais un peu marre et voulait la suite de l’histoire de Keene et Larry). Je m’attendais à un livre qui fait froid dans le dos, mais finalement même si par moment l’ambiance est assez étouffante, surtout en prison, ça va quand même. Larry Hall est un type assez banale, pas le cliché du serial killer de thriller (le type ultra intelligent qui sait ce qu’il fait et se fera jamais chopper) mais bon un type dangereux quand même qui a fait un grand nombre de victimes. Keene, de son côté, est quelqu’un qui sait sociabiliser facilement, malin et très fort physiquement et surtout qui a voué une adoration à son père, et cette relation familiale est très belle. Il explique comme cette expérience l’a changé.
Bref c’était une histoire pas mal intéressante, qui raconte l’histoire en particulier d’un tueur en série (assez peu connu finalement) et on voit que pour la police ce n’est pas aussi facile que dans les livres, on en apprend sur les « profiler » qui apparemment sont plus un mythe entretenu qu’autre chose. Le plus dur finalement cette histoire c’est pour les familles qui doivent vivre dans l’ignorance tant que le coupable n’aura pas avoué. J’ai donc bien aimé.

Annecdote : j’ai une passion (sans doute vraiment morbide) pour les serial killer, et je vais souvent faire un tour sur http://www.tueursenserie.org/ même si en ce moment y a plus trop d’articles mis à jour. Il y a aussi le travail de Stéphane Bourgoin qui m’intéresse (et faudrait que je prenne le temps de lire ses livres). Enfin voilà.

Challenge : 
1couverture
Fini !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :