h1

Se retenir aux brindilles, Sébastien Fritsch

novembre 23, 2013

se retenir aux brindillesRésumé : Inséparables, Ariane, Tristan et Matthias ont passé leur enfance à jouer avec leurs peurs. Au milieu des étangs de la Dombes ou dans les pièces vides d’un château oublié, ils cherchaient l’émotion, l’interdit, le danger.

Trente ans plus tard, les frayeurs d’Ariane n’ont plus cette saveur plaisante de l’imaginaire : c’est un homme bien réel – un homme qu’elle a aimé – qu’elle fuit maintenant.

Car si les enfants font de la peur un jeu, les adultes, eux, savent en faire une arme.

Avis : Tout d’abord je tiens à remercier le forum Have a Break, Have a book pour ce partenariat ainsi que l’auteur lui-même pour le livre et pour la dédicace. J’avais longuement hésité à m’inscrire pour ce partenariat, mais la couverture me faisait envie, le résumé me paraissait un peu mystérieux et les avis que j’ai pu en voir était plutôt positif. Je me suis dis « allez je tente ma chance, on verra bien ». Et quelle bonne idée j’ai eu là, car sinon je serais sans doute passé à côté de ce livre. Parce qu’autant le dire je l’ai tout simplement adoré ! Entre le moment où je l’ai commencé et où je l’ai finis, un seul jour est passé. Il faut dire que je n’arrivais pas à le lâcher, je voulais toujours en savoir plus, dès que j’avais un moment, hop je me plongeais dedans. Je l’ai dévoré. Pourtant il ne se passe finalement pas grand chose, on a là une femme Ariane qui revient dans le village de son enfance pour fuir quelque chose et surtout quelqu’un, elle a maintenant deux enfants et elle va nous déballer tous ses souvenirs dans ce livre. Des souvenirs que j’ai adoré connaître, adoré lire, je voulais toujours en savoir plus, comprendre comment elle en était arrivée là. Tout se mélange, le présent et le passé, et d’autres moments encore et pourtant je ne me suis pas du tout sentie perdu dans ma lecture, bien au contraire, je retraçais la vie de cette femme et les petits indices qu’elle donnait sur la suite me plongeait dans le suspens et me donnait envie de lire la suite afin d’en savoir plus. Très peu d’action finalement – sauf vers les trois-quart du livre – mais franchement ça ne m’a pas dérangé du tout parce qu’il se passe quand même pleins de trucs. J’adorais tellement la petite Ariane, son enfance, sa dévotion à Tristan, son attachement aux deux garçons, et la façon dont elle raconte tout ce qu’elle a vécu. Une enfance pleine de peur mais également de souvenirs et de tendresses, qu’elle a grappillée où elle pouvait puisque ses parents ne semblaient pas vouloir lui en donner. Franchement l’histoire de sa vie je l’ai trouvé belle et triste en même temps, partagé entre merveilleux souvenirs et moments affreux. Plus d’une fois j’ai eu envie de pleurer, de la prendre dans mes bras, de la soutenir même si elle était parfois la responsable de ce qui lui arrivait.
Et tout ça pour en arriver là. En fuite.
J’ai ressentis mille émotions en lisant ce livre, il est vraiment très bien écrit, je me suis attachée aux personnages comme si je les connaissais moi-même, je comprenais Ariane, je ressentais ce qu’elle ressentait, et j’adorais ses deux petits, Enzo est tellement mignon. La fin est parfaite, mais j’avoue que je ne voulais pas que ça s’arrête, je voulais continuer avec cette femme, savoir ce qui allait se passer ensuite, tourner la dernière page m’a été très difficile et je sens encore une boule dans ma gorge, de ma lecture et de l’avoir finis. Il m’a vraiment bouleversé.
Bref ce livre est génial, super bien écrit, contient pleins d’émotions et franchement j’ai tout simplement adoré !

Quelques petites choses que j’ai beaucoup aimé (attention spoils):
– Tous les personnages ont un nom, même ceux qui ne sont que de passage. Sauf le principal, ce mari effrayant et violent, il est un grand inconnu, honnêtement on ne sait même pas  quoi il ressemble. Je voyais juste un immense type habillé en noir dans ma tête (je ne sais pas pourquoi). J’ai adoré ce détail, cela renforce sa présence et en même temps colle une distance avec lui.
– Matthias, j’ai adoré Matthias, que ce soit quand il était enfant même si elle parle moins de lui que de Tristan, que durant leur relation. J’aurais voulu qu’elle dure, que ce soit la bonne. Ou qu’elle soit avec Tristan comme elle l’a toujours désiré. J’aurais voulu qu’elle trouve le bonheur qu’elle cherchait. Même si la fin explique sans doute pourquoi elle en arrive là (même si je ne suis pas d’accord sur le fait que tout est de sa faute).
– L’histoire de la mariée noyée, c’était tout simplement flippant et excellent, j’admire le courage d’Ariane et de Matthias (et je me demande si Tristan a peur de quelque chose).
– Comprendre l’histoire des parents d’Ariane, et oh la vache je ne m’attendais pas à de tels révélations.
– La fin, le fait qu’elle décide d’arrêter de fuir et d’agir (même si j’avoue que je rêvais qu’elle retrouve quelque part son enfance…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :