h1

Cruelles, Cat Clarke

juillet 21, 2013

lc_cruelles

Lecture commune avec Club de Lecture.

cruellesRésumé : Alice King, 16 ans, part avec sa classe pour un séjour en Écosse. Elle ne s’attendait pas à des  vacances de rêve, mais jamais elle n’aurait pu imaginer la tournure cauchemardesque que vont prendre les événements.

La jeune fille et sa meilleure amie Cass se retrouvent à devoir partager un chalet avec Polly, l’asociale de service, Rae, la gothique bipolaire, et Tara, la reine des pestes. Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend un malin plaisir à humilier les autres à longueur de journée.

Mais Cass compte bien profiter de cette semaine au vert pour donner à Tara une leçon qu’elle n’est pas prête d’oublier. Avec l’aide de ses camarades de chambrée.

Le vent a tourné pour la reine du lycée. L’heure de la revanche a sonné…

Avis : je viens de finir ce livre, en larmes, et d’un coup je ne sais plus quoi en dire. J’ai aimé ça c’est sûr, même si l’écriture m’a par moment dérangé (surtout à cause des nombreuses répétitions des prénoms) mais elle était assez addictive pour que j’ai envie de lire la suite et de le terminer si vite. Ce livre contient du suspens (sur pleins de petites choses), des tranches de vie d’une adolescente, et de comment vivre après un tel événement ? Comment faire pour ne pas étouffer sous la culpabilité et essayer de vivre normalement? Alice m’a parfaitement gonflé je dois le dire, je la trouvais trop passive, elle se laissait trop faire par les événements, et parfois les raisons qu’elle invoquait pour ne pas faire ceci ou cela était très franchement stupides. Mais bon sinon elle était attachante, on sent bien l’adolescente qui cherche à tout oublier, à reprendre sa vie, à essayer de changer les événements même si c’est impossible. Par contre j’ai totalement détesté Cass et Polly, la première parce que je ne la trouvais pas sympa, plutôt énervante, manipulatrice, il n’y a que vers la fin où j’ai un peu changé d’avis sur elle. Quand à Polly, pour moi c’est une garce de première, contrairement à ce qu’on pourrait croire au début, et je l’ai vraiment haïs tout du long. J’ai apprécié Rae, mais c’est celle qu’on voit le moins, ce qui est dommage.
Au début j’aimais bien la prof, Daley, mais au fur à mesure j’ai fini par la trouver franchement encombrante. Limite « de quoi je me mêle? », et gênante. Elle veut faire au mieux, elle est gentille, mais c’est TROP.
Contre toute attente, j’ai plutôt fini par apprécier Danni. Et j’ai adoré Jack, il était franchement très mignon.
J’ai totalement détesté Tara, et en même temps je l’aimais beaucoup, c’est difficile à dire, elle n’était pas une si mauvaise fille, on se rend bien compte que c’était un masque… Ce qui m’embête c’est qu’elle est un peu cliché tout de même. La pétasse hyper populaire avec des meilleures amies sans cervelle pendus à ses basques.
Voilà pour les personnages. Pour l’histoire j’ai plutôt accroché, j’avais envie d’en savoir plus et bien tout comprendre (que s’est-il vraiment passé? Cela aurait-il pu être différent?) et au final je me rends compte qu’on ne sait pas tout, qu’on n’a pas toutes les réponses, mais c’est sans doute mieux comme cela on peut s’imaginer, être du côté que l’on veut. La fin m’a fait pleuré, et franchement je ne voulais pas que ça se termine comme ça, mais en même temps une super grosse happy end aurait été… Hm… Bizarre, déplacé. Et cela permet de laisser la place à un espoir je dirais…
C’est donc un livre très sympa, avec une écriture plutôt addictive (malgré les répétitions des prénoms), des personnages pas toujours attachants mais un suspens qui donne envie d’en savoir plus. J’ai beaucoup aimé.

Phrase post-itée : 
« C’est trop bizarre, cette façon dont la mort peut réécrire toutes les règles : des gens qui ne se sont jamais parlé de leur vie peuvent soudain se retrouver à pleurer ensemble, et d’autres autrefois proches ne plus supporter d’être là dans la même pièce. » Ça m’a juste marqué.

3 plus : 
– La couverture et l’histoire
– C’est addictif et il y a pas mal de suspens
– Une très bonne fin je pense.

3 moins : 
– Tara est un brin trop cliché, des personnages pas forcément attachants
– Les répétitions des prénoms
– Les fautes d’édition (des mots qui manquent…)

Ce livre répond au challenge : 
Lecure commune

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :