h1

Insaisissable tome 1 : Ne me touche pas, Tahereh Mafi

juillet 7, 2013

insaisissable ne-me-touche-pasRésumé :
JE SUIS MAUDITE
J’AI UN DON
JE SUIS UN MONSTRE
JE SUIS PLUS FORTE QU’UN HOMME

MON TOUCHER EST MORTEL
MON TOUCHER EST POUVOIR

JE VEUX QU’IL ME TOUCHE
IL NE DOIT PAS M’APPROCHER

JE SUIS LEUR ARME
JE ME VENGERAI

Avis : j’avais peur de commencer ce livre car je trouvais l’objet livre tellement beau, la couverture jolie, douce, et le quatrième de couverture hyper intrigant, je me disais « si le contenu est pas à la hauteur ça va être embêtant ». Et bien le contenu est largement à la hauteur de la couverture et j’ai vraiment adoré. Dès les premières lignes j’ai su que j’allais aimer, l’écriture m’a tout de suite charmé, touché, atteinte, ce que vous voulez. Alors certes, elle enchaîne les métaphores (et je peux dire qu’elle en a des idées pour décrire les situations) mais c’est surtout la manière dont on nous claque à la figure les choses qui m’a plu. Les répétitions, les phrases barrés qui leur donnait encore plus de forces, et surtout les sensations décuplés de Juliette, son envie et besoin qu’on la touche, la douleur qu’elle ressent de ne pas être touché. D’ailleurs c’est un personnage que j’ai beaucoup aimé, je l’ai trouvé un peu décalé (mais sans doute à cause de ce qu’elle a vécu), elle semblait ne pas poser les bonnes questions au bon moment, elle disait un peu ce qui lui passait par la tête par moment, mais elle mentait également sur ce qu’elle voulait vraiment et je l’ai apprécié. Je l’ai trouvé à la fois faible et forte, touchante.
J’ai adoré Adam également, mais je pense que c’est surtout parce qu’on est dans la tête de Juliette et qu’on le voit avec ses yeux à elle. J’ai totalement détesté Warner, il me faisait froid dans le dos, mais c’est un très bon personnage, complètement fou et détestable mais très bien décrit, il donne beaucoup d’intérêt à l’histoire (et m’a complètement foutu en stress plus d’une fois, j’avais envie de l’étrangler, je l’avoue).
Ce sont les trois personnages qu’on voit le plus (au début tout du moins en vienne d’autre après, j’ai adoré James, j’ai eu plus de mal avec Kenji) et ils sont tous les trois très intéressants.
L’histoire en elle-même tourne beaucoup plus autour de Juliette et son petit problème de tuer les gens si elle les touche que sur le côté dystopique (bien qu’on l’aperçoit grandement en fond et qu’on se rend compte que le monde va plutôt mal) mais ça ne m’a pas dérangé bizarrement (moi qui râle quand on ne s’attarde pas assez sur la dystopie d’habitude), j’ai trouvé qu’elle était le centre de l’histoire, qu’elle était au centre du pouvoir, et finalement j’ai adoré (d’autant plus qu’on a quand même le droit de voir dans quel monde elle vit, ce qui s’est passé, ce qui se passe, et j’aime beaucoup la façon dont elle découvre certaines choses qu’elle a raté pour cause d’enfermement).
Au final il ne se passe pas grand chose, c’est très psychologique, que va-choisir Juliette? Que désire Warner? Mais il y a quelques moments d’actions tout de même et je ne me suis pas du tout ennuyée durant ma lecture. J’aimais juste lire, les sentiments contradictoires de Juliette, voir les événements, stresser, espérer, glugluter pour l’histoire d’amour, découvrir un peu plus l’horreur de ce monde. La fin est très douce (même si je n’avais pas du tout envie qu’elle arrive) et j’ai beaucoup aimé, ça nous permet également de souffler un peu. Par contre je veux la suite, et je ne tarderai sûrement pas à me la procurer et à la lire (même si j’aime un tout petit peu moins la couverture, je ne sais pas pourquoi).

Il y a autre chose je pense qui fait que ce livre m’a énormément touché, c’est que même si je n’ai pas les pouvoirs de Juliette, souvent je me sentais comme elle et je comprenais ce qu’elle voulait et désirait, son manque et son besoin, j’avais l’impression par moment qu’elle écrivait des choses que moi je ressentais et plus d’une fois j’en ai pleuré. Je pense que ça joue également beaucoup sur le fait que ça m’a autant plu.

En bref, un livre vraiment génial, beau à l’extérieur comme à l’intérieur, et qui m’a totalement charmé.

Passage post-ité : 
« Parfois, je me dis que la solitude en moi va exploser et crever ma peau, et parfois je ne sais pas si pleurer, hurler ou rire dans une crise d’hystérie pourra résoudre quoi que ce soit. Parfois, j’ai tellement envie de toucher, d’être touchée, de sentir, que je suis quasi certaine que je vais tomber du haut d’une falaise, dans un monde parallèle où personne ne pourra jamais me retrouver. 
Ça ne paraît pas impossible. 
J’ai hurlé pendant des années et personne ne m’a jamais entendue. »
C’est ce genre de passage qui m’ont complètement scotché au livre.

3 plus :
– Il est super beau en tant qu’objet, de très bonne qualité, tout doux.
– C’est super bien écrit, frappant, touchant.
– J’ai adoré l’histoire et les personnages (même si j’ai détesté Warner c’est un personnage très bien décrit)

3 moins : 
– Je ne possède pas la suite
– Il faut que j’attende
– Je suis déjà en manque de l’écriture et il va falloir que je choisisse bien le prochain livre car il passe après celui-là et que s’il me plaît pas ça va être très très dur à lire.

Ce livre répond aux challenges : 
1couverture abc2013

Publicités

2 commentaires

  1. Je partage complètement ton avis. Un livre que j’ai beaucoup aimé, tant et si bien que je n’ai pas osé acheter le 2è tome de peur d’être déçue…


    • Bah faut se lancer 🙂 moi j’ai hâte de l’avoir éhé !



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :