h1

Le soleil des Scorta, Laurent Gaudé

juin 16, 2013

le soleil des scortaRésumé : L’origine de leur lignée condamne les Scorta à l’opprobre. A Montepuccio, leur petit village d’Italie du Sud, ils vivent pauvrement, et ne mourront pas riches. Mais ils ont fait voeu de se transmettre, de génération en génération, le peu que la vie leur laisserait en héritage. Et en dehors du modeste bureau de tabac familial, créé avec ce qu’ils appellent « l’argent de New York », leur richesse est aussi immatérielle qu’une expérience, un souvenir, une parcelle de sagesse, une étincelle de joie. Ou encore un secret. Comme celui que la vieille Carmela confie au curé de Montepuccio, par crainte que les mots ne viennent très vite à lui manquer.

Avis : j’ai beaucoup aimé ce livre, la manière dont c’était écrit, les dialogues et surtout les personnages. Les Scorta sont attachants à leur manière, et je dois dire que leur façon de venir au monde est assez original, leur histoire également. J’aime la manière dont la sœur et ses deux frères (puis ensuite trois) sont soudés, leur relation. Carmela est maligne et elle aide beaucoup, ses deux grands frères sont aussi super attachant à leur manière et vont aider Carmela en retour (en tout cas ses enfants) et puis il y a Raffaele, le troisième frère, celui qui choisi de devenir un Scorta. Chacun va transmettre une partie de leur vécu aux enfants de Carmela, et j’ai adoré leur vision du bonheur finalement plutôt simple, et la façon dont les événements étaient parfois doux, parfois dur. C’était drôle par moment, mais surtout touchant, émouvant. Si bien décrit que j’avais l’impression de pouvoir voir les rues, et de sentir le soleil. On parle aussi beaucoup des enfants de Carmela, certaines choses m’ont brisé le cœur aussi.
Je l’ai lu très très vite et j’étais prise dans cette histoire de famille, finalement très simple mais vraiment sympa (et triste par moment). C’est « très italien » j’ai envie de dire, une très grande importance est donné à la famille, mais ce n’est pas désagréable, c’est une culture intéressante. Très rancunière aussi par moment, les villageois peuvent être très durs, mais parfois aussi ils étaient attachants. J’ai également adoré les curés Don Giorgio et Don Salvatore ! Ils étaient chouettes.
Bref c’était un livre vraiment sympa et j’ai passé un bon moment avec celui-ci.

Pas de phrase post-itée.

3 plus : 
– L’écriture, les descriptions
– Les personnages et surtout les Scorta
– C’est très touchant

2 moins : 
– Quelques moments de longueur parfois
– Il faisait vachement chaud (oui bon ça prouve à quel point c’est bien décrit)

Ce livre répond aux challenges : 
1 mot des titres abc2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :