h1

L’Assassin à la pomme verte, Christophe Carlier

juin 9, 2013

L'assassin_a_la_pomme_verteRésumé : « J’éprouvais pour Elena une tendre reconnaissance. J’avais toujours voulu tuer quelqu’un. Pour y parvenir, il me manquait simplement de l’avoir rencontrée » songe Craig, fraîchement débarqué des États-Unis comme Elena d’Italie. Tous deux se trouvent pour une semaine au Paradise : un palace, vrai monde en soi, où l’on croise parfois au bar d’étranges clients. Par exemple cet homme de Parme, mari volage et volubile, découvert assassiné au lendemain de leur arrivée. Entre Craig et Elena naît un sentiment obsédant, fait d’agacement et d’attirance, sous l’oeil impitoyable de Sébastien, le réceptionniste, auquel rien n’échappe. Ou presque.

Dans cette envoûtante et spirituelle fiction à plusieurs voix, chacun prenant à son tour la parole, chacun observant l’autre, épiant son voisin, amour et meurtre tendent à se confondre. En émule d’Agatha Christie et de Marivaux, Christophe Carlier prouve avec maestria que l’accidentel, dans le shaker du grand hôtel, a partie liée avec l’imaginaire. Et qu’un assassin peut être aussi discret que l’homme à chapeau melon de Magritte, au visage dissimulé à jamais derrière une pomme verte.

Avis : Ma soeur m’avait déjà prévenu que ce livre, malgré les apparences, n’était pas en policier. On a effectivement un meurtre et un assassin, mais on sait très vite de qui il s’agit et l’on est plus intéressé de comprendre son geste que de savoir qui l’a fait. J’ai beaucoup aimé l’écriture de ce livre, à trois voix (on en a deux autres mais on les voit peu) on découvre des personnages et leur pensé. J’ai adoré Sébastien, sa façon de regarder les gens et d’imaginer des trucs à leur sujet, de remarquer des choses que d’autres ne remarques pas, de ne pas hésiter à donner des informations (normalement confidentiel). Il était plutôt sympa, j’aimais ses réflexions. J’ai moins aimé Elena sans vraiment savoir pourquoi (même si le fait que son mari s’appelle Stefano m’a bien fait rigoler), par contre j’ai été très intrigué par Craig, il agit un peu comme le vent le porte j’ai envie de dire et son caractère est pas aimable, pourtant il est malgré tout attachant. C’est difficile de parler de ce livre, il est très original et très bien écrit, il n’y a guère de suspens et pourtant il se laisse très bien lire et on a envie de savoir où nous emmènes les personnages.
La fin m’a vraiment surprise, je ne m’attendais pas du tout à cela, c’est presque triste. Par contre j’étais déçue que ça se termine si vite, j’avoue que j’avais vraiment envie de savoir ce qui allait aboutir de ça, et qu’est ce qui se passerait ensuite, très curieuse que je suis. Mais c’était un livre très sympa, bien écrit et qui se lit très bien, j’ai apprécié ma lecture et j’ai même été surprise (bien que ce ne soit pas sur l’enquête).

Pas de phrase post-itée.

3 plus :
– Une très belle écriture
– Une fin à laquelle on ne s’attend pas
– J’ai beaucoup aimé les personnages, notamment Sébastien et Craig.

3 moins : 
– Il ne faut pas s’attendre à un policier sinon on risque d’être déçu je pense
– Une fin qui arrive trop vite, j’aurais vraiment voulu que ça dure encore un peu
– Je ne sais pas pourquoi mais je n’ai pas tellement appréciée Elena.

Ce livre répond aux challenges suivant : 
jedegommemapal 1couverture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :