h1

Lunes assassines, Paul Halter

janvier 8, 2013

lunes-assassinesRésumé : Nous sommes en 1935 en pleine campagne anglaise. Deux soeurs orphelines, Louise et Margaret, vivent en recluses dans un manoir sombre et désolé sous l’autorité despotique d’un vieil oncle aigri. Mais une légende hante ce lieu sinistre : Un peintre y vivait autrefois et il y serait devenu fou. Une toile, son chef-d’oeuvre, aurait disparu avec lui. On raconte qu’elle incitait quiconque la regardait à commettre les pires crimes. Intriguées par cette effroyable histoire, les deux soeurs tenteront de percer le mystère du tableau. Mais leurs beaux visages impassibles finiront par devenir inquiétants, surtout les soirs de pleine lune quand la nuit est presque blanche… Ce manoir recèle décidément une bien trouble vérité.

Avis : ce livre raconte l’histoire de Louis et Margaret qui déménage dans le manoir de leur oncle et vont mener l’enquête à propos de ces drôles de tableaux qui sont partout dans la maison. Cette histoire de tableau est un peu inquiétante, des tableaux peuvent-ils vraiment rendre meurtrier? Je me suis posé franchement la question. L’auteur s’amuse à semer le doute dans notre esprit et j’avoue qu’il fait très bien. Il sème par ci et par là tous pleins d’indices qui vont nous servir pour la suite, on ne s’en rend compte bien sur qu’à la fin et c’est vraiment très bien fait.
Par exemple je me suis interrogée sur le fait qu’un tableau fasse pleurer Louise? Ou bien sur l’importance de l’histoire qui était raconté en parallèle. Peu à peu nous sont donnés des indices, et cela donne encore plus de porter pour la fin de l’histoire, une fin très bien pensé et je dirais même un brun vicieuse. J’ai adoré.
Ensuite parlons des personnages. Les héroïnes sont parfaitement détestables, entre Margaret, infâme manipulatrice, une vraie tyran, surtout envers sa petite soeur : Louise. On pourrait alors penser que cette deuxième est plus agréable à vivre mais pas du tout. Trop fragile, sans personnalité, elle est agaçante à toujours se laisser faire. J’ai trouvé qu’elle était vraiment trop pleurnicheuse et pourtant elle ne fait rien du tout pour changer les choses.
Les deux soeurs ont une relation spéciale, elles m’ont fait pensé à des jumelles (alors qu’elles sont si différentes, autant physiquement que mentalement), entre jalousie et amour. On voit très bien qu’il y a la dominatrice et la dominée, et chacune se complet dans son rôle. Les autres personnages ne m’ont pas forcément plus non plus, Liza est bien mignonne mais pas franchement intéressante, Jerry m’a complètement saoulé, je l’ai trouvé assez naïf, l’oncle est désagréable, ses amis pas très intéressants. J’ai bien aimé l’inspecteur qui n’arrive que tard – car finalement on se demande s’il va y avoir une enquête dans ce livre. Monsieur Hobson était plus ou moins intéressant.
Je me suis demandé où l’auteur voulait en venir car la première partie sur les tableaux étaient assez longue, mais on comprends mieux quand on arrive à la fin que l’auteur avait besoin de développer pas mal de choses (pas forcément sur les tableaux d’ailleurs), et donc ce n’est pas dérangeant (d’autant plus que l’écriture est bonne et je ne me suis pas ennuyée).
Bref un livre qui se lit très bien, qui est surprenante, des personnages désagréable mais qu’on aime détester et très intéressants finalement. Une bonne enquête et une fin très bien pensée.

Pas de phrase post-itée.

3 plus : 
– l’histoire et l’écriture
– la fin
– la manière dont sont semés tous les indices

3 moins : 
– la couverture (j’ai failli pas le lire parce que la couverture jaune et simple me faisait croire que c’était un truc banal)
– Margaret n’a pas reçu assez de fessée dans sa vie
– quelques longueurs, mais qui se justifient !

Cette lecture répond aux challenges : 
Les challenges de l'année 2013 Les challenges de l'année 2013 Les challenges de l'année 2013 un genre un livre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :