h1

Rien que ta peau, Cathy Ytak

novembre 24, 2012

 Résumé : « Où est passée la lune ? Est-ce qu’elle ne nous éclaire plus ? Mathis, tu la vois de quelle couleur, la lune ?

Dessous nous il y a la glace, la glace du lac. Et au-dessus ta voix, ta voix qui s’énerve : Louvine, ils arrivent… Louvine, merde ! Dépêche-toi.

Mais me dépêcher, je ne sais pas. Quand tout va trop vite, je ne sais plus. »

Elle est lente, obsédée par les couleurs. On la dit immature, voire idiote. Qu’elle ait un corps, des désirs, personne ne le comprend. Sauf Mathis. Ces deux-là vont s’apprivoiser, et s’aimer. Et rien ne saurait saccager leur histoire.

Avis : Génial. J’ai passé un super moment avec ce petit livre. Je l’ai dévoré, et comme il est très court, ce fut très – trop – rapide. J’aime ce genre d’écriture qui te touche à l’intérieur et vient te remuer le coeur. Tout est du point de vue de Louvine – ou Ludivine – et si c’est un tout petit peu déstabilisant à la première phrase car très oralisé, à la deuxième je marchais déjà à fond dedans. Pour ses parents Louvine est lente, idiote, mais au contraire je l’ai trouvé réfléchit. Elle a du mal à prendre des décisions, prends son temps, a quelques blocages, mais elle est loin d’être idiote. Et en Mathis elle trouve quelqu’un qui va l’aimer comme elle est.
Autant le dire tout de suite, je n’ai pas aimé ses parents, leur jugement, leurs mots durs et froids, comment ils traitent leur fille sans chercher à la connaître ou la comprendre. Persuadé qu’elle est trop idiote pour consentir à une relation sexuelle, pour comprendre l’amour en gros.
Mais Louvine m’a touché, et Mathis aussi. C’était beau.
La fin est très ouverte mais tout aussi belle que le reste, on espère pour et avec Louvine (et on croit aussi).

C’est aussi un très beau livre qui aborde le sujet de la sexualité pour des personnes comme Louvine. Faisant mes études à l’IRTS en parle pas mal de ce sujet, et je crois que je vais faire lire ce livre à ma promo (ou je vais essayer). Parce qu’il est juste magnifique et qu’il est hyper touchant. Je l’ai vraiment adoré.

Phrase post-itée :
« Ma mère crie comme une mère » je me suis demandée comment criait une mère, j’aime bien cette phrase (mais j’adore toutes les phrases de ce livre).

3 plus : 
– C’est super doux
– Le thème abordé est plutôt rare (enfin moi c’est la première fois que je lis un livre sur le sujet) et bien abordé en plus, en douceur.
– L’écriture m’a touché et remué. Une fin très ouverte. Des personnages touchants (pour Mathis et Louvine)

2 moins : 
– J’avoue que je ne me serais pas arrêté sur ce livre à cause de la couverture, je ne suis pas fan. Mais l’histoire rattrape très très bien cela.
– Les parents m’ont… argh… (mais ils sont importants pour l’histoire ahaha)

Publicités

One comment

  1. je vois bien Amandine venir me dire ça tu cries comme une maman mdrrrrr



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :