h1

Baby-sitter blues, Marie-Aude Murail

novembre 22, 2012

 Résumé : Émilien déteste les mioches qui pleurnichent. Il s’est juré de ne jamais devenir père. Un père, d’ailleurs, il ne sait pas ce que c’est. À quatorze ans, il vit seul avec sa mère depuis toujours.

Alors, pourquoi jouer les baby-sitters ? Par appât du gain, bien sûr. À 15 euros de l’heure, il pourra bientôt se payer le PC de ses rêves… Mais voilà, à force de mentir en se faisant passer pour un as du baby-sitting et de potasser Comprendre et aimer son enfant, Émilien se prend au jeu. Et il s’intéresse si bien au petit Anthony, six mois, le bébé qui ne sourit jamais, qu’il finit par s’y attacher.

Hélas, c’est au moment où il prend vraiment goût à la garde d’enfants que sa mère l’empêche de continuer. Études obligent. Émilien trouve un compromis : donner des cours de français à une dyslexique. Lui qui cherchait à parfaire sa connaissance du coeur humain, il va être servi…

Avis : J’aime beaucoup Marie-Aude Murail et ses histoires ainsi que son écriture arrive toujours à me toucher. Ce livre s’adresse aux plus jeunes, mais il est tout de même vraiment bien et sympa à lire.
Emilien est un enfant que j’ai beaucoup aimé, même s’il ment et s’invente une famille, sa façon de voir le monde et de faire est vraiment super. Il est assez drôle en plus, et ne manque pas d’imagination. Il s’attache à son boulot de baby-sitter plus qu’il ne l’aurait pensé et trouve dans les enfants qu’il garde des frères et des soeurs qu’il n’a pas. Il invente aussi le personnage de Ranfanfan le lapin vert, un lapin qui comme lui n’a pas de papa et il l’utilise pour garder les enfants, j’ai trouvé ça vraiment
super.
Et puis il y a sa copine Martine-Marie, qui selon lui est un ange, et la cousine Amandine qui drague tous les garçons mais qui n’est pas forcément quelqu’un de très honnête.
Emilien vit seul avec sa mère, et des sujets interessants comme la monoparentalité (du point de vue de l’enfant) sont abordés, la relation qu’il entretien avec sa maman est chouette, difficile parfois, mais ils ont l’air plutôt bien ensemble.
J’ai passé un super moment avec ce petit livre, et comme il se termine par un « à suivre » j’acheterais bien justement la suite, afin d’en savoir plus sur la vie d’Emilien.

Pas de phrase post-itée

3 plus : 
– L’écriture
– Les personnages et l’histoire pas niaiseuse (qui ne prends pas les enfants pour des idiots)
– On accroche vraiment bien

1 moins : 
– Bien que je sois ravie qu’il y ait une suite, le gros à suivre à la fin m’a laissé sur ma fin justement

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :