h1

Le Magasin des suicides

septembre 30, 2012

 Résumé : Imaginez une ville où les gens n’ont plus goût à rien, au point que la boutique la plus florissante est celle où on vend poisons et cordes pour se pendre. Mais la patronne vient d’accoucher d’un enfant qui est la joie de vivre incarnée. Au magasin des suicides, le ver est dans le fruit…

Avis : je tenais absolument à voir ce film pour avoir complètement adoré le livre de Jean Teulé. Il s’agit d’ailleurs de mon premier Jean Teulé qui m’a fait découvrir cet auteur et dévorer pas mal de ses livres (mon préféré pour l’instant dans tout ceux que j’ai lu étant « Je, François Villon »). Il faut savoir que Jean Teulé est très cru, très gore parfois dans ses descriptions et souvent c’est ce qui rebute. Moi c’est ce que j’adore. Ca te retourne l’estomac, mais ça touche vraiment (c’est pas édulcoré pour mieux faire passer la pillule). Le magasin des suicides est un de ses livres les plus doux je trouve, dans un monde assez affreux ou rien ne va, le magasin des suicides prospèrent jusqu’au jour où Alan naît et emmène son sourire et sa joie de vivre dans la famille Tuvache. Ce livre est drôle, mais laisse un goût amer, puis également un peu d’espoir. Moi je l’adore.
Donc quand j’ai vu qu’il y avait un film adapté du bouquin, j’étais trop contente et je voulais donc le voir. Ce qui est fait.

L’animation est hyper bien réalisé, je trouve ça génial ce genre de dessin animé, il était vraiment bien fait et on se retrouve très vite embarqué dans le film. Il est parsemé de nombreuses chansons (et j’adore quand il y a pleins de chansons dans les films), drôle, ironique, triste (une a réussi à me faire pleurer). Les personnages sont vraiment biens faits et plutôt respectés, l’histoire ressemble à celle du livre (avec bien entendu quelques différences) et une fin qui n’est pas tout à fait la même (mais ça ne m’a pas dérangé). Ce que j’ai vraiment adoré dans ce film c’est tous les détails un peu déprimant parsemés un peu partout, comme les panneaux indicateurs qui indique vers rien ou vers nul part. Des affiches de films qui sont détournés. Et toutes les morts différentes qu’on peut trouver (comme une mort bio par exemple).
D’ailleurs mourir coûte très cher, autant en argent qu’en vie. Ceux qui se suicideraient sur la voie publique auraient le droit à une amende très salés, et tant pis s’ils sont morts et ne peuvent pas la payer.

Beaucoup d’ironie se dégage de ce film, même la fin a un petit goût un peu comme ça (même si cela se termine assez bien). Alan est trop bien représentée, avec son rire et son sourire, il est vraiment trooop mignon ce gosse, et en sortant du film j’avais la chanson « y a de la joie » dans la tête. Bref j’ai vraiment été séduite par le film, il m’a touché, j’ai ris et j’ai même pleuré, j’aime beaucoup la conclusion. Et ça m’a donné envie de crêpes tout ça.

Par contre certains parents ont emmenés leurs enfants assez jeune voir le film et je me suis dit que c’était quand même assez chaud pour des enfants. On voit clairement les suicides et tout, c’est pas vraiment joyeux. Dessin animé ne veut pas dire film pour enfants, et la preuve avec ce film (pourtant il y a des avertissements mais bon). Bref ceci n’était qu’une parenthèse.

3 plus : 
– les personnages, les chansons, l’animation
– l’histoire à la fois respecté et qui se détache en même temps du livre sans que ça ne dérange
– les détails qui tuent (aha)

1 moins : 
– un petit détail vers la fin m’a un petit peu dérangé (mais rien de grave)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :