h1

Toi et moi à jamais, Ann Brashares

août 4, 2012

 Résumé : Riley, Alice et Paul. Les deux sœurs et l’ami d’enfance. Voici l’été de leurs retrouvailles. La côte Est des États-Unis, les maisons de vacances, les plages de l’île qu’on connaît par cœur. Et pourtant tout a changé. Ils ont 20 ans. L’amitié se trouble. Entre Alice et Paul, une attirance nouvelle s’installe. C’est alors que la tragédie frappe et vient changer le cours du destin…

Avis : Si des très bonnes choses ressortent de ce livre d’autres sont carrément moyennes et au final je n’ai pas un très bon avis sur ce livre. Je vais commencer par le positif (ça ira plus vite) :
J’adore le lien entre les deux soeurs, comme j’aime beaucoup les liens familiaux forts celui-ci m’a énormément touché et je regrette qu’il ne soit pas encore plus approfondis. Une phrase de Riley (que je ne citerai pas pour cause de Spoil) m’a énormément touché et ému (et même fait rire) et j’aimais beaucoup ces deux filles et leur relation.
Les quelques 80 dernières pages du bouquin sont pas mal et j’ai eu l’impression que « l’histoire » démarrait enfin. Pas de grandes scènes d’actions, pas de gros pathos non plus, mais des vrais sentiments qui me touchaient (et m’ont fait couler une larmichette).
Je n’aimais pas tellement les personnages, Judy est une mère énervante, Ethan m’a déçu (mais par quelques petits côtés il pouvait être sympa) et Lia… est une mère absente. Paul est le personnage que j’ai le moins aimé parmis les principaux, je le trouvais trop centré sur lui-même et ça m’a saoulé, en plus il se prends la tête pour d’effroyable bêtise et j’ai trouvé ça encore plus énervant, j’avais un peu l’impression qu’on me disait « il faut pas que ça aille trop vite » et que pour cela on trouvait juste des excuses bidons. Alice est plutôt mignonne, mais par certains côtés énervantes aussi (pas assez affirmés), Riley est la plus intéressante (même si elle a un petit côté égoïste énervant je l’ai trouvé plutôt sympa).
Parlons de ce qui m’a le moins intéressé dans ce livre et qui pourtant est placé au centre : l’histoire d’amour entre Paul et Alice. Non je n’ai pas été touché, non je n’ai pas cillé à un seul moment et s’ils pouvaient arrêter cinq minutes de faire l’amour ils pourraient peut-être réfléchir (à leur propre stupidité).
Par contre l’histoire un peu moins principale m’a pas mal touché et c’est là que le livre m’a un peu plus plu, et a réussi à me toucher et me faire pleurer. La fin est pas mal, bonne idée (et ne tombe pas dans le pathétique en plus). D’ailleurs c’est là que j’ai réellement pu apprécier Alice.
A part cela j’ai passé mon temps à m’ennuyer à vrai dire et j’avais drôlement hâte d’arriver au mot fin, comme c’est déjà la deuxième fois que j’ai une déception avec Ann Brashares, je ne sais pas si je retenterai ses livres.

Pas de phrase post-itée.

3 plus :
– le lien fraternel entre Alice et Riley
– ça se lit assez vite (heureusement)
– les 80 dernières pages sont biens et la fin est bonne.

3 moins :
– je déteste le personnage de Paul
– je me suis ennuyée les 3/4 du bouquin
– et l’histoire d’amour n’a rien de touchant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :