h1

658, John Verdon

juillet 29, 2012

 Résumé : Un tueur psychopathe envoie des lettres anonymes où il fait choisir à ses destinataires un chiffre entre 1 et 1000. Dans une deuxième enveloppe se trouve le nombre exact que la victime a choisi. Mark Mellery, ancien alcoolique reconverti en gourou pour milliardaires, fait appel à un détective légendaire, David Gurney, pour résoudre le mystère 658. Mais Mellery est assassiné.

Avis : j’ai absolument adoré ce livre. J’ai été prise tout de suite par l’histoire et par le puzzle qui est posé. Je voulais savoir comment le tueur faisait, et pourquoi? Pleins d’énigmes et de casse-têtes dans cette histoire où le tueur s’amuse avec les nerfs des flics. Bref j’ai été passionné du début à la fin.
Si au début je n’aimais pas tellement Gurney (trop égoïste, trop centré sur les énigmes) à la fin j’ai un tout petit peu changé d’avis ! Par contre mon personnage préféré est sans aucun doute sa femme Mélanie, je l’ai trouvé merveilleuse, patiente et pourtant avec du caractère. Puis super maligne, souvent Gurney s’en sort grâce à elle (dommage qu’il ne s’en rende pas plus compte). J’ai pas aimé plus que ça les autres personnages qui apparaissent, mais ce qui est intéressant c’est de voir qu’ils ont tous leur caractère (même s’ils sont peut-être légèrement stéréotypés).
Pas mal de découverte m’ont surprises et j’étais ravis de résoudre le puzzle petit à petit avec Gurney. J’ai quand même fini par comprendre plus vite que lui, mais peu importe c’était géniale et la fin est toute douce (ce qui m’a bien plu). Il y a presque 600 pages, mais je ne me suis pas du tout ennuyée et j’avoue qu’il se lit plutôt vite en fait. En plus il est bien écrit, et quelques indices sont parsemés par-ci par-là. Bref un livre vraiment sympa, et je pense acheter l’autre que l’auteur a sortit.

Pas de post-it.

3 plus : 
– les énigmes
– la résolution des énigmes
– l’histoire et l’écriture et aussi Mélanie

3 moins : 
– Gurney est un rien trop intelligent, mais ça ne fait rien
– Gurney est par moment vraiment énervant
– j’avais deviné qui c’était (avant Gurney ahaha)

Publicités

2 commentaires

  1. Tu as tellement aimé Mélanie que tu en as oublié que son nom est en fait Madeleine, hi hi !

    Sinon, je dois avouer que j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire au tout début du livre, pour la simple raison que j’étais vraiment pas convaincue par cette histoire de chiffre (pour le premier, j’avais des hypothèses se rapprochant de la révélation finale, et pour le deuxième j’avais tout bon).

    Mais une fois ce détail passé, j’ai beaucoup apprécié la lecture du livre. C’est un bon policier avec des personnages dont on se souvient et une intrigue qui tient en haleine jusqu’au bout.


    • Oui je saiiis, je sais pas pourquoi j’ai changé les prénoms d’ailleurs, bon peu importe :’D !

      Moi j’adorais cette histoire de chiffre même si j’avais compris pour le deuxième, mais le premier était tellement culotté ahaha !

      Mais je suis contente que ça t’ait tout de même plu ihi =)



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :