h1

Royaume magique à vendre !, Terry Brooks

juin 30, 2012

 Résumé :
Ben Holiday n’est plus que l’ombre de lui-même depuis la mort de sa femme. Avocat désabusé, il a perdu toute foi en la justice des hommes et n’espère plus un monde meilleur.
Alors, pourquoi ne pas répondre à cette annonce publicitaire « achetez un royaume pour un million de dollars ! Landover, terre d’enchantement et d’aventure tirée des brumes du temps, pays de chevaliers et de pages, de dragons et de lentes demoiselles, de sorciers et de jeteurs de sort. Tous vos rêves deviendront réalité dans ce royaume d’un autre monde. » Voilà exactement, pense-t-il, l’endroit où il pourra renouer avec ses idéaux. Malheureusement, les songes peuvent se révéler parfois plus dangereux que la réalité…

Avis : la grosse déception ! J’attendais tellement de ce livre, mais même sans en attendre grand chose j’ai passé 382 pages à m’ennuyer. L’idée est assez original pourtant, mais c’est super long à démarrer et Ben est un personnage initéressant au possible. Non seulement il n’arrête pas de se plaindre mais en plus par moment je l’ai trouvé complètement idiot. Cela aurait été mieux si le personnage principal avait été un peu moins chiant et mollasson (et moins pathétique). Quand au royaume? Il bat de l’aile, mais normal sinon pas d’histoire. Là encore l’idée était intéressante et j’ai plutôt aimé certains détails : comme le fait que le château soit vivant par exemple. Heureusement j’ai à peu près apprécié les compagnons de Ben, Questor le magicien raté, Abernathy l’humain transformé en chien, et les Kobolds Ciboule et Navet. Puis j’ai adoré le dragon (pour le peu qu’on le voit). Seulement l’histoire ne m’a pas accroché, ça m’a fait un peu penser à un jeu vidéo où les gens te demandent de faire des quêtes pour eux et en échange ils te filent des objets qui vont te servir pour avoir d’autres objets etc. etc. Et au bout d’un moment tu sais plus qui veut quoi pourquoi. Et j’ai pas du tout aimé cet enchainement. « On va chez bidule, il faut qu’on fasse ça, on va chez machin il faut qu’on fasse ci », la troisième fois j’avais envie d’arracher toutes les pages pour que j’ai plus rien à lire et que je passe à autre chose. Et puis ensuite apparaît Salica pour une histoire d’amour bancal et inintéressante au possible, puis qui s’attache plus au physique qu’à autre chose d’ailleurs. Encore une fois Ben m’a énervé d’ailleurs. Les peu de fois où je l’ai trouvé intéressant il a fini par tout gâcher en pensant une connerie.

Au niveau de l’écriture j’ai pas plus accroché, les descriptions au bout de cinq minutes j’en avais par dessus le pompon et pourtant j’avais pas l’impression d’en savoir beaucoup plus. Oui j’ai compris que Salica était magnifique, tu peux passer à autre chose steuplet? Avais-je souvent envie de dire (et ce n’est qu’un exemple).

La fin comporte un peu plus d’action, et un élément de l’histoire m’a suprise (et ben il m’en a fallu du temps pour être étonné) mais bon n’a pas franchement relevé mon intérêt. Pour le reste aucune surprise d’ailleurs (Spoil !!!!!! : les gentils gagnent, les méchants meurent, basta)
Sur les dernières lignes ça se veut drôle, et j’ai haussé un sourcil, mais j’ai juste pensé « ouf fini » !

Voilà du coup je ne lirai pas la suite, celui là m’a suffit. Dommage tout de même, parce que l’idée est franchement bonne et original.

Phrase post-itée : 
« Il n’existe pas. Sire nous venons de voir un fantôme ! » ils ont tous l’air étonné dans un monde où les fées, les dragons, les bestioles bizarres, les sorcières méchantes, les chateaux vivants et les grands méchants démons existent…

3 plus : 
– c’est pas si long (heureusement, j’aurais pas tenu 600 pages par exemple)
– Questor est marrant
– Il y a un dragon

3 moins : 
– Ben est chiant
– J’ai pas aimé l’écriture et comment l’histoire était mené
– J’ai trouvé l’histoire d’amour nul.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :