h1

Je ne suis pas un serial killer, Dan Wells

juin 20, 2012

 Résumé : John Wayne Cleaver est un jeune homme potentiellement dangereux.
Très dangereux, même. Jugez-en plutôt : garçon renfermé,
pour ne pas dire sociopathe, il vit au milieu des cadavres à la
morgue locale, où travaillent sa mère et sa tante, il a une certaine
tendance à tuer les animaux et depuis son plus jeune âge il éprouve
une véritable passion pour les tueurs en série. Ainsi, son destin
semble tout tracé.

Mais, conscient de son cas et pas spécialement excité à l’idée de
devenir un serial killer, John, qui s’est ouvert à un psy, a décidé de
respecter quelques règles très précises : ne nourrir que des pensées
positives à l’égard de ses contemporains ; ne pas s’approcher des
animaux ; éviter les scènes de crime. Ce dernier commandement
va néanmoins devenir très difficile à suivre lorsqu’on retrouve
dans les environs un corps atrocement mutilé. Puis un second.
Y aurait-il dans cette petite ville tranquille plus dangereux encore
que John ? Aurait-il enfin trouvé un adversaire à sa taille ?

Avec une intrigue qui surprend en permanence le lecteur, Dan Wells
nous tient éveillés jusqu’au bout de la nuit – ce qui reste encore la
meilleure façon d’éviter les cauchemars.

Avis : qu’est ce que j’ai pu flipper, mais pas parce que ça faisait peur, juste parce que la manière de parler et de voir de John est franchement flippante. Quand ce sont des adultes qui agissent ainsi je suis moins choqué, mais comme ici il s’agit d’un enfant de 15 ans j’ai été vraiment touché. Il est fada de serial killer (un peu comme moi mais en pire, parce que oui j’m’intéresse pas mal aux tueurs en série) mais pas seulement, il abrite un monstre qui ferait bien de lui un serial killer. Sauf que voilà John refuse de le devenir et pour cela s’impose des règles. Il m’a rendu triste, parce que ça doit pas être si évident de vivre dans notre monde sans ressentir la même chose que les autres et j’ai aimé sa façon de se battre contre ses instincts, d’essayer de changer ou tout au moins de ne surtout pas devenir un serial killer. J’ai adoré ce livre, de par son originalité, de par son narrateur qui est vachement cool comme perso principal, par l’écriture qui est très maîtrisé. Il est très entrainant, impossible de s’arrêter, même si pleins de passages m’ont fait stresser.
Au niveau des autres personnages et bien la plupart je les aimais beaucoup, surtout le psy, il était vraiment excellent et très protecteur et gentil, il m’a beaucoup plus j’ai trouvé que c’était un super psy.
La soeur de John, Lauren, est un personnage qui m’a vachement plu aussi ! Je saurais pas expliqué pourquoi. J’ai bien aimé la mère et Margaret. J’ai beaucoup apprécié Brooke et même Max qui paraît attaché à John malgré sa bizarrerie. D’ailleurs j’ai même apprécié ses voisins et le serial killer. En fait le seul personnage qui m’a franchement déçu et énervé est le père de John et Lauren, d’ailleurs je pense que la sociopathie de John vient beaucoup de là.
La fin est inquiétante je trouve et montre que John n’est pas sortit de l’auberge. Il paraît qu’il y a une suite à ce livre, et j’espère car j’ai vraiment envie de retrouver cet ado et voir comment il va tourner.

Phrase post-itée :
« Tu demandes à un sociopathe de courir les filles? » j’ai éclaté de rire.

3 plus :
– le personnage de John surtout, mais également les autres persos
– l’écriture très bonne et très accrocheuse
– l’histoire que j’ai trouvé originale et la fin

3 moins : 
– purée mais c’est triste quand même
– le père est franchement nul ouais
– j’aimerais vraiment que john s’en sorte

Publicités

2 commentaires

  1. Je l’ai offert à mon copain pour noël du coup j’en profiterais pour le lire ;D


    • Très bon cadeau =) j’espère qu’il vous plaira.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :