h1

Le chagrin du roi mort, Jean-Claude Mourlevat

mai 22, 2012

 Résumé : Aleks et Brisco, deux frères inséparables, vivent heureux au royaume glacé de Petite Terre. Mais lorsque le vieux roi meurt, la paix de l’île se trouve menacée. Brisco est brutalement enlevé et l’ambitieux Guerolf prend le pouvoir.
Les années passent, les deux frères, devenus hommes, sont jetés dans la terrible guerre de conquête, sur le Continent.
Une bouleversante histoire de fraternité, d’amour et de trahison

Avis : il y a une chose que j’aime beaucoup chez Jean-Claude Mourlevat c’est la force qu’il arrive à mettre dans les relations entre les personnages, notamment quand il s’agit de frères et/ou soeurs et moi ça me touche hyper beaucoup, parce que j’adore les liens fraternels encore plus que les histoires d’amour. Ici il s’agit du lien entre Aleks et Brisco que j’ai franchement vraiment aimé.
Les personnages sont super bien, je les ai tous aimé sauf Guerolf et Berg. Même la Louve a su m’émouvoir. Les parents d’Aleks (surtout Bjorn le papa) m’ont touché. La sorcière Brit est trop bien. Le nain est génial. Baldur est vraiment trop chou et il a réçu à me rendre vraiment super triste. Lia est adorable.
Et puis Aleks et Brisco.
Aleks est un personnage que j’ai vraiment aimé, la plupart de l’histoire se passe à travers ses yeux et je l’ai un peu plains le pauvre, perdre son frère, devoir partir à la guerre, et devoir subir plus qu’agir. Mais finalement il prend sa vie en main et puis d’une manière plutôt saugrenue mais ça m’a plu, c’était super mignon et il m’a drôlement plu.
Brisco aussi je l’ai beaucoup aimé et plains, il m’a fait énormément de peine, et la fin m’a tué sérieux.
Toute cette mélancolie tout au long de l’histoire, même à la fin, m’a trimballé le long du livre et m’a fait tourner la dernière page sans même que je vois le temps passer.
L’histoire en elle-même regroupe de l’aventure, de l’amitié, de l’amour, du voyage, du froid (et je vous jure que j’avais vraiment froid en lisant), de la guerre (à cause d’un homme idiot selon moi mais ce n’est que mon avis perso hein), une langue inconnue (mais ça m’amusait d’essayer de l’apprendre), une sorcière, un nain, et de la magie (mais très douce, très bien décrite et très belle et j’ai aimé, c’était « spécial » sans l’être trop).
Enfin bref franchement il y a de tout dans ce livre pour en faire un très bon livre, et Jean-Claude Mourlevat et sans aucun doute un de mes auteurs préférés parce qu’il écrit trop bien picétout. La fin m’a touché énormément, ouverte, belle, mais avec cette petite pointe mélancolique encore une fois (enfin selon moi).
Enfin voilà, je le conseil et le recommande, et je vais sans aucun doute m’acheter « Le combat d’hiver »

Phrases post-itées :
« Eux, des politiques chevronnés, en pleine réunion du Conseil, étaient en train d’écouter un enfant de dix ans leur expliquer qu’il est fatigant pour un fantôme de quitter son corps, et que faisaient-ils? Ils approuvaient sans rire » j’ai aimé le bizarre de cette scène et le sérieux à la fois, j’ai aimé que des adultes responsables puissent faire confiance à un enfant aussi étrange ou ridicule puisse paraître ses propos.

« Elle se tenait propre. La preuve : elle se lavait une fois par mois en entier » ça m’a fait explosé de rire.

3 plus : 
– les personnages, les relations entre eux, la fraternité.
– l’histoire, l’aventure, la magie
– l’écriture délicieuse, le fait qu’on voit pas du tout les pages passer

3 moins : 
– j’ai beau adorer la fin, elle m’a foutu mal au coeur malgré tout
– pouuuurquoiiii mais pourquoiiiii ?
– bouhouhou. Ne cherchez pas à comprendre, c’est mon délire et il pourrait être spoilant. En plus il est fort possible que pour cette histoire vous n’ayez pas du tout la même réaction que moi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :