h1

Le chaos en marche tome 3 : La guerre du bruit, Patrick Ness

mai 7, 2012

Attention lire cet avis pourrait carrément gâcher le plaisir du tome 1 et du tome 2

 Résumé : Une vague, immense, déferle : trois armées sont en marche, chacune déterminée à anéantir les deux autres. Todd et Viola peuvent-ils empêcher un massacre qui semble inéluctable ? Quand la troisième voix ne pense qu’à une seule chose, la vengeance…

Avis : Mon avis sur le tome 1 ici et sur le tome 2 . Dans ce tome 3 c’est la guerre, une guerre atroce entre trois camps. Cette fois-ci ce n’est plus les humains qui s’entretuent, mais les Spackles qui viennent se battre contre ceux qui ont fait du mal à leur peuple. Mais cela tourne au massacre, et fait sourire le Maire. Car oui il s’en réjouit de cette guerre qu’il a lui-même contracté. Et tout le long du livre on se dit que le monde entier peut souffrir, se battre et s’entretuer à cause d’une seule personne. Pour lire ce dernier tome, il faut avoir l’estomac et le coeur bien attaché parce que chaque page nous enfonce un peu plus dans l’horreur de cette guerre immonde qui semble ne plus vouloir se terminer tant les humains sont bêtes. Todd est toujours présent bien entendu, il va être confronté encore une fois à son ennemi juré le Maire, mais se trouve bien décidé à le changer s’il le peut, à faire de lui quelqu’un de bien, seulement pourra-t-il vraiment y arriver sans être changé et manipulé lui-même? J’ai vraiment eu très peur pour ce personnage tout du long, voyant l’influence que le Maire et la guerre avait petit à petit sur lui, mais en même temps il évolue, il change, il grandit, il apprend de lui-même et de ses erreurs (des erreurs qui peuvent le bouffer parfois), et puis surtout il apprend à maîtriser son Bruit. C’est un tome assez silencieux alors, le Bruit n’est plus aussi tranchant et plus aussi présent, il m’a presque manqué, notamment dans la relation de Todd et Viola. D’ailleurs Viola aussi est confronté à des choix difficile et parfois fait des erreurs et semblent perdu, mais apprends aussi de ses erreurs et élève la voix assez haut pour être entendu. J’adore ce personnage tout comme j’adore Todd, parce qu’ils étaient des enfants (qui ont dût grandir trop vite) et qu’ils deviennent bientôt important, assez important pour avoir le pouvoir d’arrêter cette guerre.
Dans ce dernier tome une troisième voix se fait entendre, celle de 1017. Il a soif de vengeance, il est aveuglé par sa haine, et pourtant le peuple Spackle et leur chef vont l’aider à « se venger ». C’est un personnage complexe que j’ai apprécié également même s’il m’a foutu en boule des fois, aveuglé qu’il était par sa soif de vengeance. Il déteste Todd (qu’il appelle « le Couteau ») et ferait tout pour le faire souffrir, oubliant les personnes qui meurent autour de lui.
Et c’est à travers ces trois personnages que sont Todd, Viola et 1017 que l’on vit l’histoire. Pleine de rebondissements, jusqu’à la toute fin on se demande ce qui va se passer, et on finis par moment essouffler par le rythme entrainant de ce livre. Impossible de voir les pages passées, on les avale à une vitesse incroyable et il est souvent difficile de s’arrêter (surtout en pleins milieu de l’action). L’écriture est toujours aussi bonne, chaque personne a sa manière de raconter (même si je trouve que le vocabulaire de Todd s’améliore quand même, surtout depuis le tome 1) et de vivre la guerre.
L’amour qui existe entre Todd et Viola est toujours aussi fort et même plus encore, malgré des moments difficiles entre eux et j’ai adoré.
Le Maire est un personnage qui m’a foutu froid dans le dos, il est complètement fou, amoureux de la guerre et des massacres il rit quand il voit ses soldats se fairent massacrer et se sent heureux quand il tue des Spackles. Même s’il « évolue » on sent qu’il cache encore des choses, qu’il n’est pas sincère et qu’il VEUT contrôler. Je n’ai pas non plus aimé Maîtresse Coyle qui croit avoir raison, qui se prend pour une adulte et traite viola comme une gamine juste parce que soit disant elle connait la guerre (alors qu’en fait quand tu regardes au final c’est juste une terroriste). Les autres personnages sont tous intéressants (même si certains sont détestables) ils ont tous leur personnalité (bonne, mauvaise ou un peu des deux) et même s’il y en a qu’on voit pas beaucoup on les connait quand même.
Et puis on arrive à la fin, et si tout le livre m’avait déjà bouleversé, remué, fait rire, secoué dans tous les sens, dérangés, fait crier, m’énerver, cette fois-ci j’ai complètement fondu en larmes. Une fin très très ouverte, qui laisse le choix d’imaginer ce qu’il peut arriver et aussi un peu d’espoir. En tout cas une fin magnifique, et même si elle est un peu « courte » (dans le sens où « naaan le livre est fini »)
Bref, j’adore absolument cette trilogie et je la recommande. Moi je vais sûrement essayer d’autres livres de l’auteur de mon côté, parce que vraiment bravo pour ces livres magnifiques.
Un dernier mot : je sais que certaines personnes n’aiment pas tellement la Young Adult, et bien une fois de plus je pense qu’ils peuvent lire ces livres sans frayeur je pense car ils s’adressent à un plus large public.

Phrase qui m’a marqué (parmis les millions qui m’ont marqué) :
« Ivan Farrow, celui qui va là où se trouve le pouvoir » Je trouve ça tellement horrible…

3 plus : 
– Les personnages très travaillés
– L’histoire
– L’écriture

3 moins : 
– les nombreuses fois où j’ai eu envie de hurler
– les nombreuses fois où je me suis super énervée
– les nombreuses fois où j’ai eu envie d’étrangler le Maire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :