h1

Le chaos en marche tome 2 : Le cercle et la flèche, Patrick Ness

mars 30, 2012

Attention lire cet avis pourrait carrément gâcher le plaisir du tome 1

 Résumé : 
En voulant fuir une armée implacable, Todd et Viola sont séparés. Emprisonné, maintenu sous l’emprise de son pire ennemi, Todd est-il prêt à se soumettre et perdre Viola à jamais? Et qui se cache derrière la mystérieuse Flèche? Mêlés à un conflit qui les dépasse, Todd et Viola n’ont qu’un seul but : se rejoindre. Leur lien sera-t-il plus fort que le pouvoir? Mais, tandis qu’ils sont entraînés dans des camps adverses, peuvent-ils se faire confiance?

Avis : Mon avis sur le tome 1 ici.
J’avais déjà trouvé le tome 1 prenant et on se sentait essouflé en le lisant, je me rappelle que le sujet était atroce et que les deux gamins Todd et Viola en voyaient de toutes les couleurs !
Et bien ce tome 2 est dans la lignée du un, il est même peut-être encore pire. Les sujets abordés sont vraiment très durs (surtout vécu par des enfants) et sont montrés dans leur plus mauvais côté (bon la guerre et la torture n’ont pas de bons côtés, mais disons que l’auteur ne prends pas de pincette pour en parler).
Todd et Viola sont séparés dans ce tome et pourtant leur relation est très présente tout de même puisqu’ils n’arrêtent pas de penser l’un à l’autre, et quasiment tous leur geste tiens de « comment retrouver l’autre ». Cette fois-ci il y a donc les deux narrateurs. Todd tout d’abord, qui parle comme dans le premier tome même si par certains côté sa façon de raconter s’est améliorer, puis Viola (si elle parle mieux, son style reste léger), et chaque fois c’est un rouleau compresseur d’émotions. Les mots sont des poignards et touchent vraiment, je ne sais pas comment dire mais chaque partie du livres a réussi à me toucher et à m’emmener. On me tenait par la main et on me guidait au milieu de cette histoire atroce et c’était à la fois horrible et super bon, impossible de décrocher. D’ailleurs il fait plus de 550 pages et je l’ai finis à une vitesse incroyable (en sachant que je ne peux pas lire la journée puisque je suis en stage).
Il n’y a rien de léger, même l’amitié/amour de Todd et Viola est poignant et fort.
Je déteste vraiment le Maire, et si je n’ai pas aimé son fils sur le début disons qu’il s’améliore et j’ai appris à l’apprécier (il a juste pas eu le bon père quoi). J’ai adoré les chevaux (sauf celui du maire, comme de par hasard) surtout Angharrad, elle remplace un peu Manchee (même si Manchee est absolument irremplaçable).
Bon forcément j’adore Todd et Viola, et franchement j’ai tellement envie de les plaindre, les adultes se servent d’eux, les manipulent, jouent avec eux, et les font souffrir jusqu’au bout. J’ai l’impression parfois qu’ils sont dans un filet et qu’il est impossible pour eux d’en sortir, il y a trop de noeuds et rien ne va.
Je n’ai pas aimé Mrs Coyle, ni au début, ni après, je n’aimais pas sa manière d’être sûre d’elle et de vouloir manipuler Viola, pour moi elle était au même niveau que le Maire.
Et les autres personnages que j’ai aimé, ben pour la plupart finisse assez mal. (Comme quoi c’est pas toujours les gentils qui s’en sortent, parce que l’auteur prend un plaisir sadique à éparger les plus méchants).
Encore une fois le Bruit est très très présent, et quand Todd en parle chaque fois j’ai l’impression de l’entendre, non mieux encore : de le voir. Je le sens et c’est ça la force de ce livre aussi, c’est que les choses sont tellement bien racontés qu’on y est tout à fait, on voit, on sent, on ressent, on est là (et ça aide pas, surtout que les personnages ont des sentiments très fort, même les secondaires et pffiouuu).
La fin m’a encore vachement secoué, exactement comme pour le premier et donne envie d’avoir le troisième tome. Même si dans un sens je suis contente de ne pas le posséder, car après un livre pareil j’ai besoin d’une pause pour renouer correctement mes intestincts et remettre mon cerveau à sa place (et je me connais si j’avais eu le tome 3 je l’aurais enchainé sans penser aux conséquences).
Je me demande très franchement si cette histoire va bien se finir, mais c’est très mal partit, très très mal (j’ai vu des livres plus joyeux avec des fins super tristes alors bon).

J’ai une dernière remarque à faire, je ne sais pas si c’est moi ou quoi, mais quand je lis ce livre je pense pas mal à Hitler (parce qu’à un moment ils font brûler des livres et pas que pour ça), je pense au camps de concentration (sauf que les juifs sont des spackles ou des femmes), je pense aux tortures infligés pour faire parler les prisonniers (comme par l’Inquisition par exemple), bref je crois que ce sont les pires de l’hommes qui se trouvent dans ce livre. Mais peut-être aussi le meilleur : le courage, la confiance, l’amitié, la loyauté, l’amour. Et c’est sans doute pour tous ces sujets abordés, et bien abordés, que ce livre est si poignant.

Phrase qui m’a marqué (en fait tout le livre m’a marqué, alors j’ai sélectionné une qui m’a sauté aux yeux diront nous) :
« Tu vas là où se trouve le pouvoir, disait Ivan. Mais si le pouvoir demande des réponses que t’as pas ? » tout est dit.

3 plus : 
– Todd et Viola et les autres
– L’histoire, la narration, l’écriture, comme c’est poignant, comme c’est touchant, comme ça vient te retourner de partout
– le début, le milieu, la fin, le suspens, et tout =)

3 moins : 
– Le Maire évidemment, il me fout des frissons partout ce type c’est horrible.
– Mais sérieux c’est un livre génial mais pourquoi aussi dur et atroce ? Je suis chamboulé et bouleversifiée !
– Mais ceci ne sont pas des vrais moins, vous vous en doutez.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :