h1

Le livre de Joe, Jonathan Tropper

mars 27, 2012

 Résumé : Après dix-sept ans d’absence, Joe revient à Bush Falls, le patelin de son enfance. Couronné par le succès d’un livre qui ridiculisait ses voisins, il se heurte à l’hostilité d’une ville entière, bien décidée à lui faire payer ses écarts autobiographiques. Entre souvenirs et fantômes du passé, Joe va devoir affronter ses propres contradictions et peut-être enfin trouver sa place.

Avis : Au début j’étais sceptique, j’avais peur de m’ennuyer tout du long et je n’accrochais pas vraiment. Pour plusieurs raisons : je n’aimais pas Joe, je ne savais pas où il voulait nous mener, et je me suis demandée si j’avais bien fait de l’acheter. Puis Joe retourne dans sa ville. Puis là j’ai complètement dévorer le livre, difficile de le décrocher, et surtout difficile de ne pas fondre en larmes durant certains passages.
Joe reste un con égocentrique, mais j’ai commencé à m’attacher à lui et à l’apprécier. Mais l’histoire que j’ai préféré c’est celle de Wayne et Sammy. En effet à l’intérieur du livre on a le droit au passé de Joe et il nous raconte ce qui l’a fait fuir de sa ville et surtout sa relation avec son meilleur ami Wayne, son pote Sammy et sa petite amie Carly. Ces trois personnages sont très présents tout au long du livre, tant dans le passé que dans le futur. C’est la découverte de l’homosexualité d’un adolescent, des difficultés rencontré, de la douleur ressentis. Dans une petite ville et en 1980 où le Basket règne en maître, être homo c’est pire que tout.
Et puis Joe se cherche aussi, il essaie de pardonner et surtout de se pardonner je crois. En retrouvant Wayne et Carly, en renouant avec son frère et en revenant voir ce père à qui il en voulait.
Je saurais pas expliquer mais j’ai adoré certains personnages (Wayne, Sammy, Joe, Carly, Jared), détesté d’autres (Mouse, Sean) et d’autres m’ont souvent fais changé d’avis sur eux (Brad, Cindy par exemple).
C’est un livre sur une tranche de vie, c’est sur le pardon des autres et de soi-même, c’est sur la culpabilité, la découverte de sa sexualité, la difficulté à vivre dans une petite ville, d’être une sorte de « looser » au lycée (et aux yeux de son père), la difficulté des moqueries, de la méchanceté des autres, de l’injustice, puis sur les retrouvailles, sur de la baston, des scènes d’action.
C’est super bien, j’ai vraiment adoré donc, et je le recommande. Je n’hésiterai pas à acheter un autre livre de l’auteur.

Phrase qui m’a marqué : 
« Clairement, je viens de me prendre les pieds dans les filets d’une blague invisible » parce que j’ai déjà eu ce genre d’impression et qu’en plus c’est vachement bien décrit.

3 plus : 
– les personnages très bien développés
– l’histoire de Wayne et Sammy
– l’histoire tout court d’ailleurs avec une fin trop bonne mais qui m’a trop fait pleurer

3 moins : 
– Sean (grmbl) et l’injustice qu’il ne soit pas puni parce que son ami est shérif
– Le début un peu lent au démarrage mais qui met bien en place Joe
– je sais pas vraiment, tout était bon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :