h1

Bobby Pendragon t.5 : la cité de l’Eau noire, D.J MacHale

janvier 7, 2012

 Résumé : Bobby Pendragon n’est pas un adolescent comme les autres, mais un Voyageur, dont la mission consiste à rétablir l’équilibre entre les forces du Bien et celles du Mal. Au cours de sa quinzième année, Bobby a ainsi déjà mis fin à une guerre civile sur le monde de Denduron, sauvé le territoire aquatique de Cloral et visité la Terre de 1931. Hélas, malgré l’intervention des Voyageurs, le diabolique Saint Dane a réussi à faire tomber le territoire de Veelox. Désormais, les règles du jeu ont changé, comme Bobby Pendragon et ses nouveaux Acolytes, Mark et Courtney, ne tarderont pas à le découvrir. C’est dans ce contexte d’incertitude que Bobby doit se rendre à Eelong, un monde merveilleux et dangereux à la fois, peuplé de lézards géants, les tangs. Mais le plus grand défi est encore que, sur ce territoire, l’espèce dominante est une race de félins intelligents, les klees, tandis que les humains sont considérés comme des animaux… et traités comme tels. Bobby va malgré tout tenter de contrecarrer le nouveau projet destructeur de Saint Dane : provoquer un terrible génocide qui entraînera la chute d’Eelong. Et, pour y parvenir, il devra résoudre le mystère de l’Eau noire, tout en évitant de se faire mettre en pièces, ou réduire en esclavage. Pour Eelong, le compte à rebours est déjà enclenché… Après Le Marchand de peur, La Cité perdue de Faar, La guerre qui n’existait pas et Cauchemar virtuel, La Cité de l’Eau noire est le cinquième tome de la saga de Bobby Pendragon, best-seller aux Etats-Unis.

Avis : déjà je trouve la couverture superbe (ça me donne vraiment l’impression que deux gros yeux me regardent). Bon ensuite pour ce qui est de l’histoire elle est bien, cette fois-ci Bobby se retrouve sur Eelong, un monde où des gros chats (les Klee) traitent les humains comme des animaux (les Gars). Il doit empêcher un génocide (sympa) sauf que Kasha (la voyageuse d’Eelong qui est un Klee) refuse de coopérer avec lui, par fierté et également parce qu’elle ne croit pas à son histoire. Bon j’avoue je l’ai trouvé un tantinet enquiquinante, mais comme elle s’améliore ça va, en plus après elle est vraiment trop bien et je me suis vraiment attachée à elle. Ce livre diffère un peu des autres, parce que cette fois-ci Mark et Courtney participent à l’aventure (et ben oui, on leur dit « ne traversez pas le flûme » et eux qu’est ce qu’ils font? Ils le traversent et s’amusent à faire les voyageurs). J’ai vraiment adoré Mark, je trouve qu’il évolue trop bien, il est de plus en plus courageux, beaucoup moins timide, il commence à avoir un vrai caractère et il dit les choses comme il les pense (surtout à Courtney, même si elle veut pas l’écouter). Courtney elle… Comment dire, elle m’a saoulé. Déjà son petit manège avec Spader j’ai pas aimé (genre je flirte avec un gars pendant que Bobby risque sa vie et tout… mouais) et ensuite sa réaction est vraiment chiante, d’habitude j’aime bien son caractère mais là elle fait juste sa petite capricieuse j’avais envie de la baffer (et je commence à me demander si Bobby et elle ils vont réellement rester ensemble…). On apprend aussi dans ce tome que le plan de Saint Dane est hyper vicieux, et au final Bobby se sent un perdu. D’ailleurs en parlant de fin… Je l’ai trouvé affreuse. Déjà que la fin du tome 4 m’avait hérissé le poil, mais là j’aurais pu en pleurer quoi (et surtout je m’attendais pas à un truc pareil (encore une fois)). J’ai hâte d’avoir la suite.

Phrase qui m’a marqué : « Mais l’instant d’avant, j’ai vu Saint Dane perdre son sourire satisfait. Je n’étais pas un tueur, et ce n’est pas lui qui m’en ferait devenir un. » Parce que c’est jouissif que Saint Dane perde son sourire pi c’est tout.

3 plus :
– Bobby est de mieux en mieux, vraiment. Je l’adore quoi. J’ai pas mal apprécié le personnage de Boon également. Et on finit par s’attacher à Kasha. Et Marc aussi est trop bien.
– L’histoire, pour une fois c’est que les humains qui font office d’animaux…
– Parce que c’est de pire en pire et que les choses avancent bien quand même (et que plus ça avance et plus je me demande comment tout ça va se terminer).

3 moins :
– Courtney et son flirt avec Spader
– La haine fait vraiment faire des conneries
– Y a des gens vraiment butés ou aveugle ou sourd et stupide.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :